9 moyens simples et efficaces d’améliorer votre contenu

Introduction

Un contenu exceptionnel est une force qui anime chaque campagne marketing gagnante.

Stéphane Vicent
22/10/2019

Même la stratégie la plus brillante soutenue par la technologie marketing la plus avancée ne vous permettra pas d'atteindre vos objectifs si votre contenu n'est pas optimisé pour les conversions. Pourtant, trop souvent, la différence entre un contenu créé pour remplir une page et un contenu utile et informatif conçu pour augmenter les taux de conversion n’est pas faite.

L'un des principaux obstacles à la création de contenu efficace réside dans le fait que la qualité du contenu est intrinsèquement subjective et, par conséquent, particulièrement difficile à mesurer.

Comment pouvons-nous savoir avec certitude quels mots, expressions familières, tournures de phrases ou affirmations sont les plus convaincants et auront le plus d'impact sur votre public cible ? En l'absence d'outils de mesure précis, les spécialistes du marketing pourraient être tentés de supposer que tout le contenu - pourvu qu'il soit relativement bien écrit et qu'il porte sur un sujet précis - est de qualité égale. Malheureusement, cette complaisance conduit à des décisions de marketing de contenu qui ne sont pas optimales et qui étouffent les taux de conversion.

Pour vous aider à naviguer dans le monde du marketing de contenu, voici neuf conseils qui vous permettront d'améliorer votre contenu pour booster la conversion.

1. Connaitre son audience

Connaître son marché est une condition préalable à toute campagne de marketing.

Peut-être parce que cette loi de marketing immuable a été ancrée dans l'esprit des spécialistes du marketing depuis si longtemps, trop de spécialistes du marketing de contenu la considèrent comme acquise. D'autres ne se rendent pas compte que chacun des segments du public cible réagit différemment en matière de contenu.

Supposons que vous vendez des outils de boulangerie professionnels et que votre public cible se compose de deux segments principaux : les amateurs de boulangerie et les boulangers professionnels.

Vous pourriez être tenté d'écrire le même article vantant les avantages de vos outils de cuisson pour les deux segments. Mais alors vous n'auriez pas écrit du contenu optimisé pour les conversions.

  • Le boulanger amateur voudra probablement en savoir plus sur la fiabilité et la facilité d'utilisation de vos produits de boulangerie.
  • Alors que le boulanger professionnel expérimenté peut être plus intéressé par les caractéristiques techniques qui indiquent à quel point vos produits sont avancés ou polyvalents par rapport à la concurrence. Le domaine d'expertise est un autre bon critère pour la segmentation du contenu.
  • Si vous vendez des logiciels aux hôpitaux, vous voudrez peut-être créer du contenu mettant l'accent sur les caractéristiques financières du produit si vous ciblez les administrateurs d'hôpitaux, les directeurs financiers et autres professionnels des hôpitaux.
  • Mais lorsque vous ciblez les professionnels du marketing et du service à la clientèle, vous pouvez vous concentrer sur la composante de gestion des relations avec la clientèle de votre logiciel. Les deux segments d'audience sont intéressés par le même produit, mais votre contenu doit être adapté aux besoins, intérêts et objectifs uniques de chaque groupe.
Définissez des Buyer Persona (c'est une représentation de votre client idéal) pour caractériser votre cible avec l’outil gratuit proposé par HubSpot.

2. Suivre les tendances en ligne et hors ligne

La meilleure façon de faire en sorte que votre contenu soit vu par le plus grand nombre de personnes possible, c'est de suivre toutes les grandes tendances populaires, tant qu'elles sont pertinentes.

De nombreuses entreprises renforcent leur présence sur les médias sociaux en commentant l'actualité, en particulier sur Twitter, mais vous pouvez aller encore plus loin et intégrer la tendance dans un article ou un post.

Saisissez toutes les occasions d'inclure votre marque dans la conversation, mais évitez d'aborder des sujets ou des messages controversés qui pourraient vous sembler dérangeants.

La plupart des consommateurs pensent que le seul but des entreprises est de faire de l'argent, alors adopter un ton trop axé sur la vente (p. ex. la publicité "We Believe" de Gilette) pourrait attirer le ridicule.

3. Priorité aux titres

Le titre est l'élément le plus important de votre contenu lorsqu'il s'agit d'attirer l'attention des lecteurs.

Non seulement le titre doit être accrocheur et intrigant, mais il doit aussi refléter fidèlement le thème central de l'article d'une manière qui optimise le taux de clic. Il n'est pas étonnant que de nombreux écrivains consacrent beaucoup de temps à passer en revue différentes versions du titre.

Cout Bénéfice Titre Article
Utilisez buzzsumo ou Google Trend pour détecter les tendances de fond

Alors, comment écrire un titre boostant le CTR (taux de clics) ? Voici quelques conseils rapides :

  • Utilisez des chiffres et des statistiques dans la mesure du possible.
  • Informez le lecteur, mais ne donnez pas toutes les informations dans le titre. Par exemple : «Vous vous êtes demandé combien de personnes lisent réellement les emails marketing ?» au lieu de «20 % des gens lisent réellement les emails de marketing.»
  • Utilisez un analyseur de titres comme CoSchedule pour vérifier le classement de votre titre en termes de longueur, de choix de mots et d'autres variables clés.
  • Résistez à la tentation du piège à clic ! Il peut recueillir un grand nombre de clics, mais il ne fera que nuire à votre crédibilité, vous devez trouver le bon équilibre entre intrigant et odieux. Par exemple : «Vous ne vous êtes jamais demandé combien de personnes lisent réellement les emails de marketing ? » est très bien ; «Vous ne devinerez jamais combien de personnes lisent réellement les mails - Ce chiffre vous choquera.» est malhabile et contre-productif.

4. Ne vous focalisez pas sur la vente

Rien ne vous gâche autant une lecture intéressante qu’un argumentaire de vente ou des liens promotionnels excessifs. Lorsque les utilisateurs viennent sur votre site, ils veulent de la valeur, de vrais informations, pas des publicités.

Certes, il n'y a rien de mal à mentionner vos produits ou services s'ils sont pertinents pour votre sujet - même les influenceurs saupoudrent des liens d'affiliation dans leurs messages.

Mais gardez à l'esprit que les consommateurs peuvent trouver ces incitations désagréables.

5. Proposer du vrai contenu

Vous avez probablement trouvé des articles qui n'étaient qu'une étape au-dessus du lorem ipsum en termes de valeur - simplement écrits pour prendre de la place sur l'écran et toucher des mots clés.

De toute évidence, ce n'est pas le genre de contenu que vous voulez associer à votre marque.

  • Tout le contenu de votre site Web ou de vos médias sociaux doit être utile.
  • Évitez les messages et tout contenu qui n'améliore pas la compréhension du sujet par votre public.
  • Trouvez le bon équilibre entre l'information et la concision, et vous ne perdrez pas votre auditoire avec un contenu qui n'ajoute aucune valeur au sujet traité.

6. utiliser les données

Vous êtes surement déjà tombé sur des articles qui n'étaient qu'à peine meilleurs que du lorem ipsum en termes de qualité. Ils étaient simplement écrits pour occuper de la place sur l'écran et contenir des mots clés.

De toute évidence, ce n'est surement pas le genre de contenu que vous voulez associer à votre marque.

  • Tout le contenu de votre site Web ou de vos médias sociaux doit être utile.
  • Évitez les messages et tout contenu qui n'améliorent pas la compréhension du sujet pour votre public.
  • Trouvez le bon équilibre entre l'information et la concision. Ne perdez pas votre auditoire avec un contenu qui n'ajoute aucune valeur au sujet traité.

7. Recycler l'ancien contenu

Il n'y a rien de mal à recycler une bonne idée, surtout si vous avez généré beaucoup de contenu au fil des ans. Vous pouvez facilement insuffler une nouvelle vie à du contenu comme les articles, les podcasts et les webinars.

Par exemple :

  • Les anciens webinaires peuvent être réédités sous forme de tutoriels vidéo.
  • Les anciens billets et articles de blog peuvent devenir des livres blancs ou des bulletins d'information.
  • Les présentations peuvent être intégrées dans des infographies.
  • Tout ce qui est intéressant peut être posté sur les médias sociaux.

Il ne s'agit pas de considérer votre contenu le plus engageant comme une action ponctuelle, mais plutôt comme une occasion de le restructurer et de le partager sur de nouveaux supports, afin de toucher des publics plus larges et plus diversifiés.

Pensez à la fréquence à laquelle les bonnes idées présentées dans les éditoriaux des journaux finissent par se transformer en livres, et vice versa. Alors, recyclez !

8. Soyez attentif à la structure

Rien ne décourage plus un lecteur qu'un bloc de texte. Qu'il s'agisse d'un mail de 100 mots ou d'un article de 1 000 mots, les sauts de ligne sont indispensables.

  1. Les paragraphes plus longs (jusqu'à 15 lignes) sont acceptables dans les articles ou les billets de blog.
  2. Pour les courriels, 5 lignes devraient être la limite. Chaque paragraphe doit avoir son propre sous-thème et une transition transparente vers le paragraphe suivant.
  3. Les points de puces, les images, les tableaux, les graphiques et les infographies sont aussi un excellent moyen de briser un article ou un message plus long. De plus, ils aident le lecteur à mieux digérer l'information qu'il vient de lire en la présentant sous une forme visuelle.
  4. Votre lecteur est beaucoup plus susceptible de retenir l'information sur votre produit si cette information est affichée dans un tableau, et non seulement dans du texte.

9. Pour la conversion - Optimisez les images

Votre contenu a besoin d'images !

C'est un cliché, mais c'est très vrai : une image vaut vraiment mille mots. C’est ce qui attire le plus l'attention, peu importe le contenu dont vous faites la promotion.

Un contenu avec des images pertinentes obtient 94 % de visites en plus.

Quelle attention portez-vous à la qualité et au type d'images que vous incluez ?

La vérité est que beaucoup d'entre nous se précipitent simplement pour télécharger la première photo d'archives qui correspond à distance au contenu - ce qui n'est pas vraiment une stratégie pour optimiser la conversion.

Prenez l'habitude de réfléchir davantage aux images que vous choisissez. Qu'il s'agisse d'un message autonome, d'une vignette pour une vidéo ou d'une bannière, chaque image que vous publiez doit répondre à ces critères :

  • Fichiers de haute qualité : Assurez-vous d'enregistrer vos fichiers.jpeg dans la meilleure qualité possible pour éviter l'apparition d'artefacts. Mieux encore, utilisez le format.png chaque fois que c'est possible pour éviter toute perte de qualité.
  • Des photos bien prises : Il y a une raison pour laquelle les gens engagent des photographes professionnels ou paient pour des photos d'archives. Il n'est pas facile de bien choisir l'éclairage et la composition, et c'est ce qui fait toute la différence. Les clichés professionnels (ou amateurs avancés) sont plus accrocheurs.
  • Pas de photos d'archives évidentes : Nous avons tous vu des images typiques d'employés souriants rassemblés autour d'un ordinateur portable ou regardant un tableau partout sur Internet. Ils sont ringards, surexploités, et de bien vieux articles. Une bonne image de l'action, bien placée, doit toujours se démarquer. Choisissez des images authentiques qui correspondent à votre sujet.
  • Composition appropriée pour le placement : Certaines images ne fonctionnent bien que pour des utilisations spécifiques. Par exemple, choisir une photo de groupe de votre équipe pour une vignette vidéo est une mauvaise idée parce que l'image sera affichée trop petite pour permettre de discerner les visages. Cependant, cette même image serait bien accueillie dans un billet de Blog sur les possibilités de carrière de votre entreprise.

Conclusion

Trop de personnes perdent de vue l'importance de penser stratégiquement à tous les aspects du marketing de contenu, simplement en passant par le processus de création de contenu.

Mais en réalité, il faut considérer le marketing de contenu comme un puissant outil de conversion. Il vous offre une multitude d'options stratégiques pour toucher les différents segments de votre audience. Vous utiliserez des messages personnalisés sur des supports adaptés.

L'histoire que vous racontez au travers du contenu est ce qui motive les consommateurs pour vos produits et en fin de compte, renforce la fidélité à votre marque.

Vous devriez raconter cette histoire d'une manière qui optimise les conversions, si vous suivez ces neuf conseils, ce devrait être une tâche plus facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

logo 3W consultant
3W-consultant Agence sur Pau et Bordeaux :
WebDesign - SEO - WordPress - Marketing Digital 
Certification inbound Hubspot Academy
© 3W consultant 2019 - Agence Digitale au service de votre Performance
Politique de confidentialité
arrow-circle-up
shares